Stéphanie Dugas, Directrice marketing Nikon France, Belgique, Luxembourg

Posté par: Matthieu Joëssel 13/10/2015

« Le print a cette capacité de laisser le temps au lecteur de s’imprégner d’un message et aux annonceurs de pouvoir argumenter au contraire de l’affichage ou de la bannière web »

 

 

Chez Nikon nous aimons utiliser différents type de support et média afin de s’assurer une bonne complémentarité de ces derniers. En terme d’achat d’espace, nous consacrons une partie du budget à l’achat print : magazine, quotidiens…. Le support print à comme particularité d’être un vrai rendez-vous avec ses lecteurs, que ce soit à une fréquence quotidienne, hebdomadaire  ou mensuelle.
Même si nous tentons de réduire notre empreinte écologique en réduisant la production de brochures et catalogues produits, nous conservons pour les gammes les plus prémium des « leaflet » produits. C’est par exemple le cas pour notre gamme d’appareils photos réflex professionnels : D4s, D810, D750, 610. Nous retrouvons chez nos clients un besoin d’être rassuré par une brochure papier, signe que le produit a une valeur perçue élevée. Dans notre secteur d’activité, l’usage du catalogue ou de la brochure reste rare donc précieux et signe de haut de gamme.
Pour quelques occasions plus rares comme pour des activités promotionnelles ou événementielles éphémères nous produisons des flyers que nous mettons à disposition dans le réseau de distribution ou dans des distributeurs libre-service.
Le print permet une bonne mémorisation et généralement un bon taux de prise en main lorsqu’il s’agit de magazine. Selon les support choisis, le print peut être très qualitatif. De manière générale c’est une exposition au message plutôt longue. Enfin pour une marque comme Nikon, le print est un média qui donne la part belle à l’image et c’est pour nous primordial. Ce que j’aime dans le print c’est la possibilité de placer les messages et campagnes de manière contextuelle, au sein d’un dossier lié au produit dont on fait la publicité par exemple ou en adéquation avec la thématique.
Dans la construction de nos campagnes média nous utilisons le print pour cibler finement nos clients. Il y a tellement de presse à centre d’intérêt en France que la segmentation est très fine et le lectorat très ciblé. Chez Nikon nous utilisons de manière complémentaire le print et le digital.
Au sein d’un même titre il n’est pas rare de commencer une histoire sur le print et de donner rendez-vous au lecteur sur la version digitale pour poursuivre l’aventure.
Parmi les atouts du print par rapport au digital on peut citer la durée de 
vie et d’exposition au message. Par exemple nous continuons d’imprimer nos catalogues de prix à destination du réseau de distribution. Ce dernier est un véritable outil au quotidien qui trône sur le comptoir de nos distributeurs. La pérennité du support et la facilité de consultation constituent un véritable atout du papier.
Les belles campagnes de communication en print bénéficient d’une véritable valeur d’arrêt. Le print a cette capacité de laisser le temps au lecteur de s’imprégner d’un message et aux annonceurs de pouvoir argumenter au contraire de l’affichage ou de la bannière web. Sur nos campagnes print nous avons de beaux score d’attribution à la marque et un score d’agrément élevé…. mais c’est aussi sûrement parce que le message est le bon et que le pouvoir de l’image fait le reste !

 


Source: Print Power Magazine - Automne 2014